Chemakha

Distance de Bakou

135 km

Population

95 300

Comment y aller

Transport routier : autocars réguliers Bakou-Chemakha

Chemakha est une ville de l’Azerbaïdjan fondée au ve siècle av. J.-C. Entre le xie et le xvie siècle, elle fut la capitale du royaume de Chirvan et la résidence des Chirvanchahs. Chemakha était l’une des plus belles villes de l’Orient. Dès le milieu du xviiie siècle, la ville a été le centre du Khanat de Chemakha (Pouchkine a mentionné « la reine de Chemakha » dans une de ses œuvres).
Les conditions naturelles du territoire de Chemakha ont attiré là les gens depuis longtemps. Sa nature unique, son climat doux et ses nombreuses eaux minérales donnent à cette région une beauté particulière. Le climat reste très tempéré. Dans cette région, la flore est très riche ; on y trouve le chêne, le hêtre et le charme dans les montagnes, des champs verts et des buissons dans les plaines. La région compte plus de 50 espèces de plantes médicinales. La nature des forêts offre des conditions favorables pour la présence d’un grand nombre d’oiseaux et d’animaux, tels que des cerfs, des sangliers, des ours et des chats sauvages.
Cette région attire de nombreux touristes et vacanciers pendant toute l’année.

MontrerCacher

Le village de Pirkouli est l’une des destinations préférées des touristes et se trouve à 22 km du centre administratif de la région, à une altitude de 1 400 m. Ici, vous allez trouver toutes les conditions requises pour faire du ski en hiver et de l’équitation en été. Un des endroits pittoresques de la région, Girkh-Boulag (« Quarante sources »), compte beaucoup de sources d’eau naturelles. Afin de protéger la belle nature de la région, la réserve Pirkouli a été créée ici et couvre un territoire total de 1 521 ha.
Le plus grand observatoire astrophysique de l’Azerbaïdjan et du Caucase se trouve aussi dans le village de Pirkouli. Portant le nom de Nasreddin-Tousi, l’observatoire dispose de tout l’équipement moderne et d’un des plus grands télescopes de l’espace de la Communauté des États indépendants, avec son miroir de 2 m.
La région de Chemakha est intéressante non seulement pour sa nature très riche, mais aussi pour son histoire très ancienne. Malgré les nombreux tremblements de terre qui s’y sont produits, beaucoup de monuments historiques ont été préservés dans la région : la mosquée Djouma avec ses deux minarets (743), le mausolée de Chahihandan (xve siècle), le sépulcre des khans de Chirvan : le mausolée de Yeddi Gumbez (« sept dômes ») (xviiie‑xixe siècle), le mausolée Diri-Baba, construit en 1402, ainsi que les ruines de la citadelle Gulistan (xie-xiiie siècles).

MontrerCacher

Aujourd’hui, Chemakha est également reconnue comme un centre de viticulture et de tissage de tapis. La région est réputée pour ses vins, produits à la fois dans des caves et des vignobles privés. Les vins de table de Chemakha ont reçu de nombreuses médailles et diplômes durant les nombreuses expositions internationales.
Les touristes peuvent rencontrer les artisans qui tissent les célèbres tapis de type Chirvan, Goboustan, Chemakha, Israfil, Ardjiman, dans le village de Djangi, situé dans la plaine de la région de Chemakha. Les familles de bergers tissent aussi des chaussettes de laine, colorées et décorées avec des motifs tirés de la culture nationale.

En un mot, Chemakha mérite une attention particulière.

Carte

Galerie de photos

Loisirs et Divertissements

Publicité

Météo

5 Janvier Pression: 767 Mm 6 Janvier 765 Mm

Nous trouver sur les réseaux sociaux

Multimédia