Gousar

Gousar

Distance de Bakou

180 km

Population

90 500

Comment y aller

Transport routier : autocars réguliers Bakou-Gousar (3 h 30 de voyage)

Souvent référée comme la « porte du Nord », en raison de sa situation géographique, la ville de Gousar est la dernière grande ville du nord de l’Azerbaïdjan et partage une frontière avec la République du Daghestan (Fédération de Russie). Dans cette région, habitent les Lezgins, un peuple autochtone hospitalier à la très riche culture.
Les Lezgins disposent d’une cuisine très riche et variée, dont le plat le plus populaire est un gâteau qu’on appelle « tskan ». Il est cuit dans un four « harak ». Pour préparer le tskan, il faut confectionner des balles rondes à base de beurre (même pâte que pour le pain), étaler celles-ci et les poser au fond d’une poêle profonde. Puis il faut faire frire de la viande hachée et des pommes de terre finement coupées, et ajouter le tout dans la poêle. Finalement, on recouvre d’un lavach (youkha) et l’on met la poêle dans le four « harak » pendant environ une heure. Les ingrédients peuvent varier. Il est recommandé d’essayer aussi le « tskan » de légumes, de fromage et de poulet.
Sur le territoire de la région de Gousar, on trouve quatre des neuf zones climatiques qui existent dans la République. Des conditions naturelles favorables ont permis de créer, dans cette région, des centres de loisirs, des stations et des sites touristiques. Le centre touristique de sports d’été et d’hiver Chahdag, récemment inauguré, est déjà devenu très populaire auprès des touristes. Il s’agit d’une station de ski en hiver et d’un terrain de camping dans les montagnes du Caucase en été.
Non loin du centre touristique, se trouve le village Laza, entouré de montagnes et bien connu pour ses cascades majestueuses. En hiver, des concours sont organisés sur les cascades gelées. De nombreux monuments historiques ont été préservés dans la région de Gousar.

MontrerCacher

En 1825-1826, le poète russe Mikhaïl Lermontov est venu en exil à Gousar. La ville a préservé le maison-musée du poète.
La vie culturelle à Gousar est très riche. Il y a beaucoup de groupes de musique dans la ville, dont le plus célèbre reste l’ensemble folklorique Lezghinka.

MontrerCacher

Parmi les métiers artisanaux, le tissage de tapis reste des plus populaires et des plus développés, en particulier pour ce qui concerne les tapis sans poil de type « soumakh », faits soit à domicile, soit dans un atelier du centre-ville. Par ailleurs, dans ce même atelier, se trouve le plus grand métier à tisser du pays, sur lequel peuvent travailler en même temps jusqu’à 10 personnes.
Aujourd’hui, le centre administratif de la région de Gousar est une ville propre et bien entretenue.
Toutes les informations relatives aux itinéraires touristiques sont disponibles au Centre d’information touristique situé dans le « Dostluq parki » (« Parc de l’Amitié »).

Carte

Galerie de photos

Loisirs et Divertissements

Publicité

Météo

20 Janvier Pression: 773 Mm 21 Janvier 771 Mm

Nous trouver sur les réseaux sociaux

Multimédia