Infrastructure de transport

Infrastructure de transport

La République d’Azerbaïdjan dispose d’une infrastructure de transport complexe qui comprend des transports aériens, ferroviaires, routiers, maritimes, ainsi qu’un transport par pipeline.

L’Azerbaïdjan est un grand centre logistique à travers lequel passe le plus court chemin depuis l’Europe jusqu’à l’Asie centrale, le Moyen et l’Extrême-Orient, ainsi que les corridors de transport TRACECA et Nord-Sud, et des voies de chemin de fer reliant la mer Noire à la mer Caspienne.

Selon les informations du comité d’État de statistique, collectées au cours des dernières années, 177,8 millions de tonnes de marchandises sont transportées en moyenne par an dans la République d’Azerbaïdjan, dont 47,2 % le sont par la route, 15,3 % par le chemin de fer, 6,6 % par la mer, et 30,9 % par pipeline (dont 18,2 % à travers le pipeline de Bakou-Tbilissi-Djeyhan, et 1,8 % à travers le pipeline du Caucase du Sud).

9 % du transport de fret sont assurés par le secteur privé.
Longueur totale du réseau de chemins de fer : 2 944 km.
Longueur totale des autoroutes : 59 141 km, dont 29 210 km d’autoroutes à couche dure.

  • Transport aérien

    L’histoire du transport aérien de l’Azerbaïdjan a commencé le 20 octobre 1910, lorsque le premier avion a survolé Bakou. En 1923, les autorités de l’époque créèrent la ZAKAVİA, Société anonyme d’aviation civile du Caucase de Sud. Le 2 juin 1938, le premier groupe aérien fut créé en Azerbaïdjan. En 2006, cette date fut déclarée Journée de l’aviation civile de l’Azerbaïdjan, conformément au décret du président de la République d’Azerbaïdjan, M. Ilham Aliyev.

    Aujourd’hui, onze régions du pays sont reliées par avion avec Bakou. Au cours des vingt dernières années, plus de 200 millions de dollars US ont été investis dans l’aviation civile du pays. Cela a permis d’enrichir la flotte avec des avions modernes du type Boeing-757, de moderniser le système de navigation aérienne, de mettre en place un système de formation pour une vingtaine de professions différentes, de construire et de mettre en service à Bakou un aéroport international moderne qui accueille aujourd’hui plus de soixante compagnies aériennes étrangères. Plusieurs aéroports au statut international ont été construits dans cinq villes régionales d’Azerbaïdjan.

    Le terminal de fret de Bakou (TFB), dont la construction a été achevée en 2005, respecte toutes les conditions relatives à la réception des marchandises expédiées de l’ouest à l’est et du nord au sud ; il fonctionne comme un point de transit. L’administration de l’aviation civile d’Azerbaïdjan (www.caa.gov.az) est l’organisation de l’État qui travaille à la gestion et à la réglementation de l’aviation civile.

  • Azerbaijan Airlines

    La compagnie aérienne Azerbaijan Airlines (très souvent surnommée AZAL) appartient à la société anonyme à actionnariat restreint Azerbaycan Hava Yollari, qui représente la plus grande compagnie aérienne et le transporteur national d’Azerbaïdjan. Cette société est membre de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Elle est basée à Bakou.

    AZAL assure le transport de passagers vers l’Europe, les pays de la Communauté des États indépendants (CEI), le Moyen-Orient et l’Asie. Des vols directs sont maintenant ouverts aux nombreuses villes de la CEI, Moscou, Saint-Pétersbourg, Rostov-sur-le-Don, Astrakhan, Simferopol, Tbilissi, Kiev, Ekaterinbourg et Aktau. La compagnie effectue également des vols internationaux vers Ankara, Dubaï, Kaboul, Londres, Milan, Paris, Rome, Istanbul, Téhéran, Tel-Aviv et Urumqi.

    En 2014, après les dernières acquisitions d’avions de modèle Boeing pour les vols longue distance, il est prévu d’ouvrir des vols permanents vers l’Amérique du Nord et l’Asie du Sud-Est.

    Pour plus d’informations sur les activités et le calendrier des vols de la compagnie, veuillez consulter le site web officiel www.azal.az.

  • Aéroport international Heydar-Aliyev

    L’aéroport international Heydar-Aliyev de Bakou est le principal aéroport de desserte de la compagnie aérienne et répond à toutes les exigences et les normes internationales. Il est situé dans le nord-est du pays, à 20 km de la ville de Bakou. Relié à la ville par deux autoroutes modernes à grande vitesse, il dispose de nombreux magasins hors taxes (Duty Free), situés à la fois dans la zone d’arrivée et dans la zone de départ. Dans l’espace Duty Free, les achats sont payés par carte et en espèces, en dollars US, en euros et en roubles russes. Conformément aux instructions du Président Ilham Aliyev, données en avril 2011, les autorités ont commencé la reconstruction de l’aéroport international Heydar-Aliyev. En avril 2012, une nouvelle bande d’atterrissage a été mise en service, capable de recevoir les avions les plus lourds et les plus modernes. La longueur totale de la nouvelle bande est maintenant de 4 000 m, sa largeur de 75 m et sa surface totale de 325 500 m². Grâce à la reconstruction de l’aéroport, l’apparence du bâtiment est maintenant devenue plus moderne. Les services de réception de bagages de la zone des arrivées disposent maintenant d’un équipement des plus récents. Le bureau de douane de l’aéroport a été entièrement reconstruit. Tous les travaux ont été effectués en utilisant le dernier cri du progrès scientifique dans ce domaine. Les conditions nécessaires au confort des passagers ont été mises en place. Les services de l’aéroport ont été élargis et améliorés techniquement. Le système d’éclairage est remarquable pour son originalité et sa modernité. Le département des visas et de l’enregistrement des passeports a également été rénové. Un nouvel équipement pour remplir les déclarations douanières en version électronique a été installé à l’aéroport. Grâce aux cartes de l’Azerbaïdjan et de Bakou qui sont disponibles aux points de douane, les passagers peuvent obtenir des informations complètes sur les possibilités de tourisme dans notre pays : hôtels, stations de métro, aéroports du pays, ainsi que des réponses à de nombreuses autres questions. De nouveaux moniteurs ont été installés dans l’aéroport et le nombre de portes a été doublé. Les zones d’attente ont été considérablement élargies. Toutes ces mesures ont été prises pour développer et améliorer la qualité des services offerts aux passagers. La reconstruction a été effectuée dans les terminaux du sud et du nord de l’aéroport. À la fin des travaux de reconstruction, l’aéroport international Heydar-Aliyev deviendra sans aucun doute l’un des meilleurs aéroports du monde, du point de vue du confort et de la technique. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel de l’aéroport international Heydar-Aliyev: www.airport.az

  • Transport ferroviaire

    L’Administration d’État des chemins de fer de l’Azerbaïdjan (AECFA) a été créée en 1880. Actuellement, la longueur totale des voies de chemin de fer, en Azerbaïdjan, s’élève à 2 944 km, dont 2 122 km pour les chemins de fer d’exploitation et 815 km pour les lignes à double voie.

    En conformité avec le « Programme de développement des chemins de fer en Azerbaïdjan pour la période de 2008 à 2011 », les autorités ont effectué des travaux pour la conception de la ligne ferroviaire à grande vitesse qui reliera la frontière de Bakou à la frontière géorgienne. D’une longueur de 503 km, cette ligne constituera le segment central du corridor TRACECA.

    Les autorités attachent une importance particulière à la construction d’une nouvelle section de voies de chemin de fer sur le trajet Bakou-Tbilissi-Kars (100 km) et à la reconstruction de l’infrastructure ferroviaire de l’itinéraire Bakou-Tbilissi-frontière avec la Turquie, qui assureront la communication ferroviaire entre l’Europe et l’Asie centrale, à travers l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie. Les trains venant de la Chine et du Kazakhstan, à travers l’Asie centrale, la région de la mer Caspienne, Bakou et Tbilissi, seront capable d’aller jusqu’à Istanbul, puis, en poursuivant par le tunnel sous le Bosphore, jusqu’en Europe.

  • Gare de Bakou

    Les bâtiments de la gare de Bakou comprennent l’ancienne gare de Tiflis, construite en 1884, le nouveau bâtiment de la gare de Bakou (aussi dénommée « Passajirski »), qui date des années 1960-1970, et la gare de Sabounchou (1924), spécialement construite pour les premiers trains électriques de l’URSS, qui devaient transporter les ouvriers jusqu’aux champs de pétrole d’Abchéron (Bakou-Sabounchou).

    La gare de Bakou est située au centre de la ville. Elle est facilement accessible depuis la station de métro 28-May. À partir de là, sont opérés les trajets internationaux à destination de Moscou, Astrakhan, Makhatchkala, Rostov, Tbilissi, Kharkov, Odessa, Tioumen et Novossibirsk. Des trains réguliers assurent la communication avec Gandja, et des trains électriques avec la ville de Soumgait et les villages de Hovsan et Mardakan.

    À quelques blocs d’immeubles de la gare, se trouvent le Conservatoire d’État d’Azerbaïdjan d’Ouzeïr Hajibeyov, la Banque nationale d’Azerbaïdjan et le palais Heydar-Aliyev.

    Il faut noter que les billets de chemins de fer, aux guichets de la gare de Bakou, sont vendus via les terminaux POS, qui permettent aux passagers d’utiliser des cartes bancaires telles que Visa et MasterCard. Pour plus d’informations sur les activités de l’AECFA, les horaires de trains et les tarifs, veuillez consulter le site officiel www.railway.gov.az

  • Transport et lignes maritimes

    La Compagnie maritime Caspienne de l’État d’Azerbaïdjan (aussi dénommée parfois KASPAR) est une importante société qui dispose de nombreux navires dans le bassin de la mer Caspienne. C’est une organisation de transport très diversifiée, dont l’activité principale est le transport de marchandises, avec une priorité au pétrole et aux produits pétroliers. Les zones de navigation sont la mer Caspienne, la mer Noire, la Méditerranée et la mer de Marmara. Les stratégies et les priorités de la compagnie, dans le développement du transport maritime, sont dirigées vers une meilleure utilisation du corridor de transport eurasiatique. La base principale de la compagnie maritime – la flotte de transport – est composée de 70 navires, dont 34 sont des bateaux-citernes (porteurs d’eau), 26 des navires cargo universels, 2 sont des rouliers Les rouliers (de l’anglais « to roll », rouler, aussi nommés, aux États-Unis, « RORO, ro-ro », à partir des verbes « roll-on/roll-off ») sont des navires utilisés pour transporter des véhicules, chargés grâce à une ou plusieurs rampes d’accès : voitures, camions, wagons de chemins de fer. La différence fondamentale entre ce type de navires et les autres consiste dans l’existence d’un chargement horizontal (généralement à partir de l’arrière du navire), via la rampe d’accès.et 8 sont des ferrys marins de cargo mixtes, capables de transporter des trains, avec un port en lourd total de 316 000 tonnes.

    Aujourd’hui, les capacités de transport pétrolier par les voies maritimes en Azerbaïdjan sont estimées à 15-20 millions de tonnes de pétrole et de produits pétroliers par an. Les autorités ont également prévu un projet de développement des services de ferrys sur les lignes maritimes Bakou-Turkmenbachi et Bakou-Aktau.

  • Port de Bakou

    Le port maritime commercial international de Bakou a été fondé en 1902 et, depuis lors, est considéré comme le plus grand et le plus important port dans la mer Caspienne. Équipé, au début de ses opérations, de quelques points en bois d’amarrage desservis par un petit nombre de dockers, le port de Bakou, en évolution permanente depuis plus d’un siècle, est devenu le principal port d’Azerbaïdjan et joue un rôle important dans le commerce transcaspien.

    Le port, qui reste fonctionnel toute l’année, est considéré comme un point essentiel dans les échanges entre l’Europe et l’Asie, ce qui contribue à l’un des buts du projet TRACECA : la renaissance de la grande route de la soie.

    Pendant la période qui va d’avril à novembre, les navires peuvent, lors de la navigation dans les rivières russes, effectuer des voyages directement vers les ports d’Europe et de Méditerranée occidentale. Dans un contexte d’augmentation du volume de transport du pétrole transcaspien et d’importation d’équipements pétroliers en Azerbaïdjan, le port commercial international de Bakou a considérablement renforcé son importance ces dix dernières années. Les services fournis aux clients par le port incluent : le traitement de marchandises solides et liquides, le traitement du fret, la réception de conteneurs (y compris leur conditionnement et leur déchargement), l’entreposage et le stockage des marchandises.

    Le port maritime de Bakou comprend un terminal principal de cargo, un terminal de conteneurs, un terminal pétrolier Doubendi, un terminal de ferrys et un terminal pour les passagers.

    À l’heure actuelle, le port n’assure pas le transport de passagers. Celui-ci sera peut-être bientôt repris avec la mise en service du nouveau port de Bakou.

    Pour plus d’informations sur le port de Bakou, veuillez consulter le site officiel www.bakuseaport.az

  • Construction du nouveau port commercial international de Bakou

    En septembre 2007, la société coréenne GS Engineering & Construction a présenté au ministère des Transports la version finale d’un projet de construction d’un nouveau port à Alat. Le transfert du port depuis le centre de Bakou jusqu’à Alat devrait être réalisé d’ici 2015. Selon les estimations préliminaires, la construction du nouveau port coûtera plus de 400 millions de dollars.

    D’après le projet, le port aura 11 quais. Le nouveau port, construit en conformité avec les normes internationales, sera en mesure de recevoir et de traiter 11,6 millions de tonnes de fret en 2015. À la lumière des perspectives actuelles, ce port servira de « porte » pour accéder à la grande route de la Soie.

  • Transport routier

    La longueur totale des autoroutes publiques, en Azerbaïdjan, est estimée à 24 981 km, dont 191 km sont conformes aux normes d’autoroutes à quatre bandes de circulation routière. La densité routière totale du pays est estimée à 288 km pour 1 000 km².

    Le réseau routier est bien relié à toutes les villes, les centres régionaux, les aéroports, les ports, les gares, les réserves naturelles et culturelles, les zones de loisir et de tourisme, ainsi que les postes frontaliers avec les pays voisins.

    Les routes principales, à travers lesquelles passe le flux international de véhicules transportant des marchandises et des passagers, sont celle qui relie Bakou, Alat, Ganja, Gazakh et la frontière géorgienne (section azerbaïdjanaise du corridor TRACECA), d’une longueur de 503 km, et celle qui relie la frontière avec la Russie, Bakou, Astara et la frontière de la République islamique d’Iran (secteur azerbaïdjanais du couloir Nord-Sud) d’une longueur de 521 km.

    Le transport routier, en Azerbaïdjan, a été entièrement privatisé. Le transport de passagers et de marchandises est donc principalement assuré par des sociétés privées (entreprises et personnes physiques). Le transport international de marchandises, en République d’Azerbaïdjan, et le transit de celles-ci à travers le territoire vers d’autres pays sont effectués par des compagnies de transport originaires de 40 pays d’Europe et d’Asie. L’Azerbaïdjan propose un service de transport routier pour les passagers vers les villes de la Fédération de Russie, la Géorgie, la Turquie et la République islamique d’Iran.

    Le transport international de passagers est assuré depuis la gare routière internationale de Bakou, située à l’entrée de la capitale.

    Vous pouvez trouver les tarifs et les horaires des bus internationaux longue distance sur le site officiel www.mtrans.az.

  • Métro de Bakou

    Le métro de Bakou a été inauguré le 6 novembre 1967. À l’heure actuelle, il se compose de 23 stations, sur une longueur totale de 34,6 km. Il dispose de deux lignes, avec une structure complexe de circulation des trains qui peut être divisée en 5 itinéraires.

    En 2010, la construction d’une seconde rotonde a été lancée près de la gare Darnagul. Son ouverture est prévue en 2014-2015. La nouvelle rotonde portera le nom d’Ilgar Garayev.

    Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel du métro de Bakou : www.metro.gov.az

 

Publicité

Météo

18 Janvier Pression: 771 Mm 19 Janvier 770 Mm

Nous trouver sur les réseaux sociaux

Multimédia