Quelques éléments sur l’Azerbaïdjan

Quelques éléments sur l’Azerbaïdjan

  • L’Azerbaïdjan et la route de la soie

    Le pays de nos ancêtres a toujours servi « de porte d’or » entre la Chine, lointaine et mystérieuse, et la riche Europe, avec tous ses besoins en articles de luxe. Ce n’est pas une coïncidence si ce genre d’attention a été accordée à l’Azerbaïdjan, qui fut l’une des parties principales de la route de la soie. À l’époque, les principaux corridors de transport ne dépendaient pas seulement de la disponibilité de la nourriture et de l’eau dans les points d’arrêt pour les caravanes. Les routes des caravanes pénétraient en effet, en règle générale, à travers des pays dans lesquels les voyageurs et les marchands trouvaient un certain niveau de civilisation et de culture, l’absence de guerre et de troubles civils, ainsi que la volonté de la population locale de participer aux contacts commerciaux. Ces caractéristiques étaient intrinsèques à l’Azerbaïdjan. Ses artisans talentueux pouvaient toujours offrir aux commerçants étrangers beaucoup de produits utiles : de beaux bijoux, des instruments de musique à cordes et des binious, des armes précieuses, de magnifiques tapis précieux et, bien sûr, les variétés locales de tissus en soie, qui chatoyaient de leurs mille feux comme des arcs-en-ciel. Côté ressources naturelles, les marchands de la route de la soie exportaient vers l’Europe l’huile, les pierres précieuses, le sel, le mercure, l’alun, la laine, le lin, le coton, des pigments minéraux, des produits pharmaceutiques et beaucoup d’autres choses. Les articles de cuivre d’Azerbaïdjan, tels que les plats, plateaux, chandeliers et instruments astronomiques, étaient célèbres dans le monde entier. Par ailleurs, ces traditions des artisans expérimentés ont survécu à travers les siècles et, à ce jour, les artisans du village de Lahidj continuent à créer de merveilleux objets en cuivre, en utilisant les secrets hérités de leurs dynasties artisanales. Les touristes achètent avec plaisir ces objets précieux au style « oriental ».
    La possibilité d’acheter un tapis fait à la main, une ceinture incrustée, un objet couvert d’une broderie en or, une écharpe nationale kalaghayi, des sculptures en bois, des peintures d’artistes azerbaïdjanais réalisées dans le style traditionnel, etc. sont autant d’acquisitions précieuses Ces œuvres d’art sont très appréciées à l’étranger par les experts et les amateurs de belle décoration orientale. Aujourd’hui, dans le cadre du programme TRACECA, la République d’Azerbaïdjan participe à un projet de renaissance de la route transcontinentale historique (la route de la soie), qui vise à faire revivre les anciens contacts commerciaux et à relier la Chine à la France.

  • Géographie de l’Azerbaïdjan

    L’Azerbaïdjan est situé dans la partie sud-est de la région de Transcaucasie, en Asie occidentale. Il est bordé, au nord, par la Russie, au nord-ouest par la Géorgie, au sud par l’Iran, à l’ouest par l’Arménie et à l’extrême sud-ouest par la Turquie. À l’est, il est baigné par la mer Caspienne. Sa superficie est de 86 600 km². En plus de sa partie continentale, le pays comprend également de nombreuses petites îles de la mer Caspienne (les archipels de Bakou et d’Abchéron). En Azerbaïdjan, vous pouvez voir tous les types de terrain : des montagnes, de basses contrées, des plaines et des vallées. Près de la moitié du territoire de l’Azerbaïdjan est occupée par des montagnes dans le nord, la chaîne de montagnes du Grand Caucase, et dans le sud-ouest, les montagnes du Petit Caucase. Le mont Bazarduzu est le point le plus élevé du pays ; il est situé dans la chaîne principale du Grand Caucase et culmine à 4 466 m. La plaine Koura-Araxe se situe dans la partie centrale du pays, tandis que la plaine Lankaran s’étend au sud-est.
    Les ressources du pays comprennent le pétrole, le minerai de fer et des métaux non ferreux. Les montagnes de l’Azerbaïdjan sont couvertes de forêts ombragées. Les lacs de montagne représentent la beauté des territoires azerbaïdjanais. Les lacs Batabat, Miguel, Maralgol et d’autres ont en effet une beauté unique et distinctive. Le pays dispose de plus de 1 000 sources d’eau minérale, les plus célèbres d’entre elles sont Badamly, Istisou et Sirab. La flore et la faune de l’Azerbaïdjan sont riches et très diversifiées. 9 des 11 zones climatiques du monde sont représentées en Azerbaïdjan.

  • Réserves nationales

    La nature du pays est très riche. Des forêts uniques se sont même conservées sur son territoire et datent de l’ère cénozoïque. Elles n’existent plus nulle part ailleurs dans le monde. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement a protégé et assure le maintien d’un grand nombre de sites naturels. Certaines réserves, telles que Gizilagach, Zakatala et Chirvan, ont ainsi une importance internationale. Le parc national Girkan vise à préserver la végétation relique des montagnes Talich et de la plaine Lankaran. Le but principal de la création de la réserve Touryantchay est la conservation et la revitalisation des paysages arides des forêts Bozdag. Les sites naturels, sur le versant sud du Grand Caucase, sont protégés par la réserve Ismayilli, tandis que l’un des plus beaux lacs du monde, le lac Goygol, et les sites naturels du Petit Caucase qui l’entourent sont protégés par la réserve Goygol. Les réserves d’Aggol, Basitchay, Karayaz et Pirgouli sont aussi très intéressantes. L’Azerbaïdjan dispose aujourd’hui de 13 réserves naturelles et de 18 réserves fauniques.

  • Faune

    La faune de l’Azerbaïdjan est très diversifiée et compte environ 12 000 espèces. Les forêts sont habitées par des ours, des loups, des cerfs, des lynx et des sangliers. Dans les zones arides et les plaines, on trouve un grand nombre de lézards, de serpents venimeux et d’autres reptiles, ainsi que des lièvres, des loups et des renards. Les vallées de la Koura et d’Araxe sont habitées par des sangliers, des chevreuils, des blaireaux, des chacals. Parmi les grands animaux, on trouve des gazelles. Dans ces régions, on peut rencontrer également les aurochs de Daghestan et des chamois. Les baies peu profondes de la mer Caspienne attirent beaucoup d’oiseaux : faisans, perdrix et tétras. Beaucoup d’entre eux viennent pour l’hiver : canards, oies, cygnes, hérons, pélicans, flamants roses, cormorans, etc.

  • Ichtyofaune

    La législation en vigueur autorise la pêche de 30 espèces de poissons dans les eaux fraîches de la République et dans la mer Caspienne. Beaucoup d’entre eux sont pêchés dans la Koura et dans les réservoirs. Les espèces les plus précieuses de poissons sont le saumon, l’esturgeon, le béluga, l’aspe, le shammaya et la lamproie. Ici, on trouve également la brème, la carpe, etc. Presque 20 millions d’esturgeons, 600 000 saumons et plus de 800 millions de brèmes, carpes et autres poissons sont aujourd’hui élevés dans les usines poissonnières de la République.

  • Flore

    Le territoire de la République d’Azerbaïdjan dispose d’une flore particulièrement riche. Celle-ci comprend plus de 4 500 espèces de plantes, dont 200 sont endémiques ; certaines sont rares et menacées. En Azerbaïdjan, on peut trouver également des forêts latifoliées, mixtes et riveraines, des plantations de plantes toujours vertes, des forêts subalpines et des prairies alpines (dans les montagnes).

  • Climat

    On distingue généralement neuf types de climat dans le pays, qui varient de subtropical sec et humide à la toundra de montagne (climat de haute altitude). Les températures moyennes annuelles varient de 15 °C dans les plaines à 0 °C dans les montagnes. La température moyenne en juillet débute à 26 °C dans les plaines et monte généralement jusqu’à 32-35 °C, mais elle peut parfois atteindre jusqu’à 40 °C, tandis que dans les montagnes, elle débute à 5 °C. La moyenne en janvier s’étage de 3 °C à 10 °C.
    L’été est habituellement sec. L’automne et le printemps sont d’ordinaire accompagnés de pluies. Les précipitations annuelles atteignent 200 mm en Abchéron, et vont de 1 200 à 1 700 mm dans la plaine Lankaran. Les vents forts du Nord sont très fréquents, en particulier en automne.

  • Fleuves

    Tous les fleuves d’Azerbaïdjan se jettent dans la mer Caspienne. Il existe environ 1 250 petits fleuves dans le pays. La plupart appartiennent au bassin du fleuve Koura, le plus grand fleuve du Caucase (1 515 km de longueur et 188 000 km² de superficie). Certains d’entre eux se jettent tout droit dans la Koura, d’autres dans son principal affluent, l’Araz, deuxième plus grand fleuve de l’Azerbaïdjan (1 072 km), d’autres encore se jettent directement dans la mer Caspienne. La station d’électricité et le réservoir de Mingatchavir (605 km²) ont été construits sur le fleuve Koura.

  • Lacs

    Le pays dispose de plus de 250 lacs, qui ne sont, pour la plupart, pas très grands. Le lac Hajigaboul est considéré comme le plus grand (15,5 km²) ; le lac Boyukshor est un peu plus petit (10 km²). Sur le versant nord-est de la chaîne Mourovdag, se trouve un groupe de lacs pittoresques, dont l’un des plus beaux lacs du Caucase, le Goygol.

 

Publicité

Météo

19 Janvier Pression: 769 Mm 20 Janvier 770 Mm

Nous trouver sur les réseaux sociaux

Multimédia